Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VTT Mardié

Transvolcanique 2010 ...... Veni vidi vici

21 Septembre 2010 , Rédigé par VTT Mardie Publié dans #Divers

Chers amis,

Nous voilà de retour.
Nous sommes partis à 11, nous avons vu à 11, nous avons vaincu à 11 et nous sommes revenus à 11.

Plus sérieusement, les 11 onze VTTistes Mardésiens ont bravé les monts volcaniques entre Blanzat (Volvic) et La Bourboule en pratiquant le Mont Dore et le mont "Vulcania", entre autre.
A titre de rappel cette petite rando/raid se déroule sur deux jours et totalise plus de 4000m de dénivelés sur presque 200 km : LA TRANSVOLCANIQUE 2010

Ce périple fut une véritable réussite à tous les niveaux.
A ce titre, il est vrai que la recette pour réussir cette préparation est universelle et toujours identique :
Les bons ingrédients : une bonne météo, un beau parcours, un bon accueil, un bon fléchage, une bonne logistique avec un soupçon de bonne humeur et deux trois calembours, du bon matériel, un peu de "réussite" et le tour est joué. J'ai certainement du oublier un truc...si, si...autrement nous aurions pas crevé, pas cassé de matériel, pas chuté, serions pas fatigué !!!...
Bon, nous verrons cela plus tard.


Vendredi 17 : le rendez vous étant fixé à 15h30 chez JM (le président), J'avoue accuser un petit retard, car l'ensemble des aventuriers est là en temps et en heure.
Mes rendez vous professionnels ayant été quelque peu décalé, je me retrouve chez Free cycle, afin de récupérer les pédales et la roue arrière de notre tandem, vers 15h20.
La bonne humeur générale accepte bien gentiment mes plus plates mais néanmoins très réelles explications, et puis faire ce raid sans pédale JM m'avais clairement dit NON !!! (je comprends)
Enfin, vers 16h30, la check list déroulée, nous décollons plein sud vers Clermont Ferrand.
Le Multivan de Marco et le véhicule d'Yves nous transportent vers notre aventure, le soleil et la douceur nous accompagnent.
Petite pose sur une aire d'autoroute pour dégourdir les jambes, boire un café et profiter de ce bon moment tranquille de détente.

Arrivée vers 20 au camping Pierre et Sources de Volvic. Accueil très sympathique par "la suedoise locale". Heureusement je parle bien cette langue.
Notre hôte nous indique nos chalets à coté desquels figurent nos compatriotes du Loiret.
En effet, les club de St Jean le Blanc, Orléans, Menestreau, etc... ont également réservé dans ce camping.
Cool !!!!

Une fois installés (très rapide), nous prenons un petit apéro de bienvenu avec un bon petit vin blanc moelleux (Cricri grogne)
Enfin vers 21h, nous partîmes en quête d'une auberge locale capable de rassasier les ogres que nous sommes.
Volvic n'étant pas très grand, nous avons vite fait le tour.
Ce gros village est très paisible!!!
Quelques kilomètres plus loin, nous trouvons nôtre bonheur. Un petit resto appelé "La Mangoune", si je ne me trompe pas.
Spécialités locales, donc auvergnates : Truffade, aligot, etc... Super, nous allons faire le plein de calories et d'énergie !!!
Notre diner est accompagné de charmantes chansons locales. Un client se mettant à chanter très fort "les mollets de Marie Madeleine" (je crois) et voilà que les tables se mettent à reprendre en coeur, y compris la notre. Nous voulons absolument nous intégrer ! (Cricri nous a envoyé un lien)
Quand la serveuse apporte nos commandes, nos visages s'assombrissent : ils ont du croire que c'était pour nos enfants.
En effet, les portions étaient pas très copieuses. Bon, nous nous sommes vengés sur le pain et le fromage.
Cependant, afin d'être juste, il faut reconnaître que cela était très bon.

La nuit fut assez courte et de qualité moyenne : avis unanime;


Samedi 18 : 6h00 pétante, notre petite assemblée ouvre doucement les yeux et commence à se transformer en vttistes.
6h45, nous sommes à notre café ou nous prenons un bon petit déjeuner.
7h45, tous le monde se met en route, direction Blanzat à 10min du camping.
Beaucoup de monde au rendez vous mais l'organisation (au top) gère super bien l'affaire.
Nous nous préparons donc tranquillement et portons nos sacs pour le soir au point de ralliement.
Une fois les plaques posées, un point fait sur le contenu des camelback, nous essayons de rejoindre la tête vers la ligne de départ.
9h le départ est donné et les quelques 1500 VTT s'élancent en faisant "un peu de poussière".
Dès les premiers kilomètres, le ton est donné.
Ce pays est vallonné !
Avec JM, mon pilote (il mérite le titre) nous allons à notre rythme, pensant à la suite.
Tout au long de cette journée, nous montons (et c'est raide) et nous descendons (et c'est très rapide).
Comme je l'évoquais plus haut, l'organisation est top ! Super parcours (surtout demain), fléchage irréprochable et les ravitos sont super conséquents et super bien placés.
Par railleurs, depuis le début, les organisateurs sont charmants et accueillants. PARFAITEMENT PARFAIT !

Nous avançons avec de belles bosses qui nous font mal aux pattes et monter le coeur. Et pourtant JM pédalait super bien. Heureusement, comme souvent après une ascension, vient une descente, et là...JM a un gros coeur !
Pour vous dire, les vélos qui nous avaient déposé dans la côte, étaient avalés à une vitesse vertigineuse.
En terme d'émotion, c'est énorme. Mais JM assurant comme une bête, ma confiance déjà bien installée ne faisait que grandir.
Très sérieusement, c'est vraiment énorme.

Avant le repas du midi (13h, au moins) au kilomètre 58/60, nous avons, à ma grande surprise et à celle de ceux que nous dépassions, fait décoller les deux roues du tandem sur une compression. WAOUHHHH!

Petit repas de sportif : salade de museau vinaigrette avec cornichons, viande en sauce et ????? fromage et éclair au chocolat ou mille feuilles ou chou à la crème ou baba au rhum, etc...
Nous avons tout mangé et même pas malade.
Après cette pause bienfaitrice, nous sommes repartis vers les plus grosses difficultés du jour.
Notamment vers le final avec une côte interminable et très pentue.
Nous l'avons fini en poussant la bête.

Une fois le col atteint (Mont Dore) descente vers la Bourboule a travers des sous bois.
Les sensations reviennent et JM me lancent, comme toujours, les consignes : Hop : c'est pour un trou ; Baisse : c'est la tête ; soulage : c'est un chemin très "pierreux" ; reste dans l'axe : sentier très étroit.
Souvent, l'intonation de la voix exprime le niveau de difficulté ou de dangerosité. Cela permet de rester coordonné et EN VIE !

Ce chemin "pierreux" se dévalaient sans encombre, jusqu'à la rencontre avec une pierre qui changea contre le gré du pilote la trajectoire du bolide.
JM voyant un arbre nous fonçant dessus à eu la bonne idée de planter les freins. Encore une fois super réflexes.
JM s'est empalé sur l'avant du tandem et le guidon : estafilade le long de la jambe, et votre serviteur s'est retrouvé catapulté quelques mètres plus loin. Après une vérification rapide, le bonhomme fonctionne a peu près.
Plus de peur que de mal, les carcasses sont solides.

En remontant sur le tandem, j'étais soudain beaucoup plus raide, enfin, moins souple.
Là aussi, belle sensation !!!

La ligne d'arrivée approche, et encore une fois, super accueil : musique/fanfare, spectateurs qui applaudissent. Vraiment génial ! Avec le sentiment d'avoir une truc  chouette, mais pas simple.
90 km avec 2400m de dénivelé.
Nous prenons le temps de nous retaper (casse croute et boisson), puis nous décidons tous, les 4 tandems plus d'autres amis du Loiret de regagner notre gîte.
Nous avons quasi passé la journée ensemble : Pascal et Sylvie, Thierry et Nathalie, Didier,Pierre Yves, Jean Paul, Axelle et Christian, Jm et moi.
Chacun allant à son rythme, nous nous retrouvions toujours à un ravito ou lors d'un spot sympa.

Petit détail qui à de l'importance, j'avais dit à JM que nous ferions ce trajet tranquille en déroulant les jambes, mais bien sur !!!
Pépito nous a indiqué que ce gîte était à 5KM, mais il n'avait pas dit que c'était une côte à 15%!!!!
Bref, nous avons regagné "notre demeure".


Soirée du 18 : c'est redondant, mais vrai, accueil super sympa et chaleureux.
Nous nous accaparons quelques lits, une bonne douche chaude, un bon massage et une bonne bière.
Nous en profitons pour tous nous retrouver et papoter de nos journées respectives : elles se ressemblent beaucoup !
Tous les commentaires évoquent la super organisation, les "supers terribles paysages" mais regrettent un peu le manque de portions singles techniques.

Pépito qui est à l'origine de cette organisation pour les gens du Loiret a assuré comme une bête. Les 50 personnes du Loiret sont ensemble dans ce grand gîte.
Super ambiance.
Le repas était bon (soupe et potée)
Après le repas afin de digérer, Pépito nous propose de l'aider à réparer sa crevaison. En fait cela consiste à gonfler son pneu tubeless pour le faire "claquer".
Cela fut un épisode très sportif
La nuit fut assez bonne : avis unanime.

Dimanche 19 : le retour.
Lever à 6H30, petit dej montagnard à 7H00.
Dès que nos yeux furent assez ouvert pour regarder par la fenêtre nous comprîmes qu'il faisait froid : gelée blanche !
Eh oui la montagne c'est froid le matin.
Encore une fois, nous nous sommes préparés  paisiblement en prenant le strict minimum, en essayant de ne pas trop de surcharger dans les camelback.
Donc, au lieu de 3 chambres à air, nous n'en prenons qu'une avec une bombe anti-crevaison.
Nous voilà équipé pour la journée et donc nous partons tous ensemble vers la ligne de départ pour 8h.
Alors, nous vérifions la météo : très froid. Surtout pour le pilotes de tandem. Derrière, les mains sont dan les poches.
Toute la descente de 5 km, nous nous sommes gelés.

Arrivée sur la ligne de départ, ce gros pelotons s'élancent vers les premières côtes : celles dans laquelle j'ai laissé un genou la veille.
Un long cordon de vélo s'étire dans la montagne, c'est assez joli, mais nous oblige à poser quelque fois le pied à terre.
Aujourd'hui, le parcours est encore plus joli et donc plus agréable que la veille.
L'organisation est toujours au top avec des ravitos placés au bons endroits, nickel.

Les côtes s'avalent toujours aussi difficilement et peut encore plus car notre machine commence à donner des signes de faiblesses.
Les vitesses ne passent pas très bien et la chaine remonte. Cela est très pénible car nous ne voulons pas cassé et donc nous descendons à chaque fois du vélo.

Par ailleurs, lors d'un belle descente rapide, JM qui envoie toujours aussi fort, mais qui assure, passe les obstacles les uns après les autres avec une belle fluidité et une belle aisance.
Trajectoire parfaite, vitesse, gros freinage, tout cela nous donne une dimension de puissance qui laisse les autres vélos assez admiratifs. C'est cool, je ne fait presque rien et je profite des compliments.
Malheureusement, un passage assez fort sur une pierre nous a valu une crevaison : pincé.
Nous voilà arrêté dans notre effort, maisbon, pas grave.
On répare et on repart...c'est ce que l'on croyait!!!
Comme ce matin, nous nous sommes allégés, il nous restait une chambre à air, OK, no soucy, je gère.
Sauf qu'en pré-gonflant la chambre, je m'aperçu que c'était une 20 pouces !!!!....Ne riez pas, c'est terrible.

Plus qu'une solution attendre un collègue. Au bout de 30 min, nous apercevons Axelle et Christian qui nous sauve la mise.
Nous revoilà repartis jusqu'au repas du midi. JM subit de plus en plus les douleurs dans les cervicales et trapèzes. Pas cool pour lui.
Après ce bon repas ou nous avons retrouvé tous nos compères, nous repartons tous ensemble et ce jusqu'à l'arrivée.
Entre temps quelques agacement dus au problèmes de vitesses récalcitrantes.
La dernière ascension vers Vulcania fut longue et pénible mais la descente qui suit a été terrible.
Je peux vous dire que JM m'a passé les consignes de la mort très rapidement. Nous sommes allés très vite, dans des endroits très très très pentus et très très très étroit !!!
Vraiment chapeau, car il fallait assurer. Du véritable pilotage et le terme n'est pas usurpé.
La dernière faisait 8km jusqu'à l'arrivée, je ne l'ai pas vu passé car bloqué dans l'axe du beau frère et rien ne dépassait. Encore une fois super sensations.

Une mention spéciale à JM car en plus d'avoir pédalé (il a fait de bons et vrais efforts), d'avoir piloté comme une bête, de m'avoir permis de faire une telle aventure en tandem (et je m'en souviendrais), d'avoir minoré ses douleurs, d'avoir gardé tout le long son sens de l'humour (même quand je discutais avec une brésilienne en pleine côte), il m'a ramener entier.

L'arrivée fut appréciée et après une bonne douche et un bon ravitaillement, nous avons décollé en inscrivant "maison" sur le GPS

Alors pour terminer, car j'ai été assez long, Bravo et Merci à tous, car la qualité de ce séjour et le plaisir que nous avons pu, chacun à notre niveau, en retirer est certes lié à la qualité du groupe mais surtout, de fait, à vos qualités humaines individuelles.

En attendant de tous nous retrouver sur nos bicyclettes, je vous souhaite une bonne semaine.

PS : ayant du oublier involontairement (ou pas) quelques menus détails, j'invite ceux à qui la mémoire reviendrait à ne pas se priver et de nous préciser certains instants "magiques".
Et toutes mes excuse pour les éventuelles fotes d'otografe ou de frap, mais il ai tar et jai someille.

Doumé

 


bravo doumé pour ce récit
pour notre tandem des anecdotes j'en ai des wagons
je retiens le courage de SEB mon "stocker" car un mal au fessier l'a tenu tout le weekend
et il a été aussi très courageux dans les portions de descente car très humblement ça envoyai du lourd
le deuxième jour nous avons une vitesse maxi de 78.5 : et c'était sur chemin car sur route nous avons un petit 72
aucun vélo ne pouvais suivre, certains commentaires aux ravitos ou en montée(là ils nous rattrapait)étaient :"ben les gars en descente on voit que vous vous faites plaisir"
 
sinon le premier jour a été long 100 bornes et peu de descentes
coté casse: une crevaison lente(de nombreux arrêt pour regonfler,seb était content...)
une de mes cales de chaussure arrachée pas mal de bricolage
 
deuxième jour un parcours plus soft
des montés moins abruptes et des descentes de rêve!!!
coté casse:recrevaison lente(des pauses bienfaitrices pour Seb)
 
sinon organisation super, ambiance impeccable
des paysages a couper le souffle,la partie en sous bois avec muret de pierre de chaque coté du chemin reste une
partie que j'ai adoré :le paradis du vtt
 
coté anecdote :seb va se souvenir du passage de l'arbre,j'avais oublié qu'un tandem ne se plie pas :moi je passe et seb reste accroché dans l'arbre!!!véridique
nous aurons, je pense pleins de choses a vous raconter
je fini en remerciant encore une fois Seb car il a du supporter mon incassable envie de rouler
il a souffert en silence ,ce weekend m'a permit de conforter mon ressenti sur Seb,un gars extra, vraiment
a tout point de vu,le tandem est une façon de voir le sport autrement,je vous invite a essayer
merci a toutes et tous,merci Seb vivement notre prochaine sortie tandem

 

Yves

 


Hello,

 

Beaucoup de choses ont déjà été couchées sur ses feuilles par des plumes virtuelles!!

 

Je garde et je garderais un grand souvenir de ce week-end!

 

Doumé nous a livré un super récit belle mémoire.

 

L'expérience tandem c'est un grand moment et en plus dans un cadre idyllique pour le VTT.

Derrière on se rend vite compte que ca va être dur et physique mais quel plaisir de vaincre ses longues acensions.

Le mal aux fesses que nous livre Yves dans son récit m'a fait souffrir et je pèse mes mots pendant 160 KMS et en tandem on ne se lève pas comme en solo.

 

Pour le pilotage on se rend vite compte aussi que le pilote va lui aussi souffrir lorsque l'on monte brusquement sur la monture, quand on bouge un peu trop et quand je manquais de lucidité.

Bravo Yves tu m'as trainé de temps en temps, dans les descentes tu as toujours su bien placer notre carrosse qui dévalait et dépassait bon nombre de cavalier solitaire.

Je reste bluffé par l'accroche du tanden dans des virages rapidement avalés et de très bonnes sensations de vitesse.

Ce fut encore un week-end de rigolade, d'amitiés et de performance merci à vous et à l'ensemble des personnes que nous avons côtoyées qu'elles soient du Loiret ou d'autres horizon.

 

SEB

 

 

 

Transvolcanique-2010 2082

 

 

 

P1000350 [800x600]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article