Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VTT Mardié

6 Nov 2011 - Les cotteaux du Giennois... ho les cotes'hauts !

8 Novembre 2011 , Rédigé par VTT Mardie Publié dans #Randonnée 2011

 

Hello les amis, 

Superbe rando en effet pour :

- une organisation de qualité dès l'accueil (café, viennoiseries), pour 428 vététistes insrits

- des ravitos variés et copieux,

- un vin d'honneur à l'arrivée avec des cakes, gâteaux, tartes... (excellents !)

- une assistante "rapatriement" pour certains malchanceux...

- 3 zones de lavage VTT

ET pour celles et ceux qui étaient venus pédaler, de beaux parcours VTT dans les bois, le long du canal de Briare, montée d'escalier, bordure de Loire, traversée de ponts (certains pour éviter des guès) sans oublier des dénivelés dont notamment celui pour accéder au château et la montée sur bitum sur plus d'1 km à 5 km de l'arrivée...

C'est justement dans cette montée que Christophe, peut-être pour souffler un peu, a planté discrètement un silex dans son pneu... Denis était heureusement à ses côtés pour l'encourager avant de poursuivre son ascension.... Blague à part, il nous a avoué à l'arrivée ne pas s'être rendu compte de cette crevaison... car il ne tournait plus la tête pour attendre son "pote" craignant d'être victime d'un torticolis....lol

 

Bref, nous nous sommes arrêtés avec Pascal... en 2 minutes la chambre à air de christophe était remplacée, il ne restait plus qu'à la gonfler... Pascal dit à cet instant : j'ai acheté une super pompe chez Jérôme (notre partenaire FREE CYCLE).

Adepte des nouveautés, je me lance (histoire de laisser encore quelques instants de répit à christophe...), je pompe, pompe, pompe... super pompe ??? (dans ma tête pour ne pas décevoir Pascal), au bout de 6/7 minutes le pneu est gonglé mais au moment de retirer le flexible.... Un pschittt se fait entendre....  résultat, pneu à plat à nouveau.... Chambre à air crevée au niveau de la valve (conseil de notre ami Nanard, ne laissez pas vos chambres dans les camelbak trop longtemps... elles se coupent).

 

Je donne une chambre à air à Christophe et l'on remet cela mais je lui laisse la pompe cette fois et il est vrai qu'avec une bonne chambre, cela gonfle très rapidement.

 

C'est durant cet épisode que de nombreux potes nous ont doublé..... Dont Yves en tandem... en sous régime en effet car nous sommes repartis 100 mètres derrière et j'étais à 2 doigts de te doubler sur la fin de la montée mais esprit club oblige j'ai attendu mes potes... 

 

j'aurais préféré que la montée dure plus longtemps finalement car dès le plat retrouvé mes 2 compères se sont mis à rouler...  pas de puissance dans les jambes pour combler les 200 mètres... jusqu'à l'arrivée avec en prime, un vent de face ou latéral... Dur, dur pour les jambes...

 

il ne restait plus qu'à attendre le reste du groupe, Bernard et Séverine, nos "champions" partis sur le 58 km (Alain, Franck, Cri cri, Bernard, Luc et Doumé) ET un nouvel adhérent, Cyril, qui a du mérite d'être venu ce matin car cette rando n'est pas la plus facile... bravo Cyril !

 

Bernard L est arrivé 15 minutes après nous, après avoir "déposé" ses compagnons du 58 km  dans la fameuse montée.. en forme notre bernard ! Le reste du groupe est arrivé 10 minutes après pour savourer le verre de l'amité (un excellent blanc des côteaux du giennois) autour d'une Miss, 1ère Dauphine de Gien et du LOIRET et PAYS VAL DE LOIRE; Très charmante jeune fille en effet qui ajoute encore un plus à cette rando... Bravo à nos amis de GIEN RELAX  

 

Bonne semaine

 

P.S : Pour vendredi prochain, Pascal V est déjà volontaire pour aller rouler sur les parcours de la " MONTARGOISE"

 

JM

 

 


 

Salut les amis,

En effet, je confirme en tous points le commentaire de JM.
Peut être faudrait insister sur deux trois points.
Mais bon, je ne voudrais pas trop parler des chats noirs car je crains d'attirer la guigne sur moi.
Néanmoins, a oublier de préciser qu'il était à l'heure à PAM, mais pas trop réveiller. j'espère que la commune de Mardié ne portera pas plainte pour la borne en PIERRE MASSIVE qu'il a détruite !!!! A moins que cela soit l'inverse !
Blague à part, sur le 58 qui en réalité faisait 62, avec mes compagnons du jour Bernard, Alain, Cricri, Franck, Luc et moi même, je pense que nous avons pas trop "chômé".
Ces compagnons avaient une tendance fuyante.....
C'est Cricri qui a fait la première partie en tête (inutile de vous dire le rythme). Ce qui veut dire qu'à l'occasion des dépassement, il fallait être vigilant et passer très vite, sinon on se revoyait au ravito !
La deuxième partie a été animée par Alain, Franck et Bernard.
Là idem, il fallait rester à proximité. Enfin pas trop car Franck en a fait les frais.
A l'occasion d'un dépassement de randonneurs, ces derniers on fait des écarts en s'arrêtant qui ont malheureusement envoyé Franck au tas. Le seul hic, c'est que cela c'est produit sur une partie plate, large et bitumée/gravillonée....ca roulait fort !
Heureusement plus de peur que de mal.
Le retours aux écuries fut plus pénible à cause du vent dans le nez (n'est ce pas Cricri).
A l'arrivée, super accueil avec à manger et à boire à volonté et de qualité.
Cerise sur le gateau, la miss.....
Allez à plus.
Peut être le 13/11 à Ouzouer ????
Doumé

salut JM,

Après lecture,  je me dois d'écrire la bonne version de l'histoire .

Effectivement superbe rando et pour ma part plutot en forme . En tout cas, j'ai accompagné l'élite de mardié jusqu'au premier ravito . Après j'ai fait le choix de rouler avec le bureau (président, trésorier, secretaire); le rythme est moins soutenu mais plus instructif sur les derniers popo de mardié. J'ai fini par partir devant pour me fatiguer un peu et j'ai attendu nos compères en haut de la cote du chateau ou j'ai eu le temps de profiter des amménagements.

Le ravito, puis le retour tranquille jusqu'a la fameuse cote goudronnée. Je fais les premiers 100 metres avec Christophe aux coudes à coudes , je lui ai même demandé de passer devant moi pour me protéger du vent, mais il m'a dit qu'il était déja à fond. Devant ce refus, je me suis concentré sur ma roue avant et j'ai levé la tête une fois arrivé en haut. Plutot content d'avoir doublé un paquet de touristes et quand je me suis retourné trés trés content d'avoir mis une mine à mes compagnons de route. Ensuite j'ai déroulé à 10 km/h en les attendant, toujours en train de me retourner pour les appercevoir (d'ou le risque de toricolis ). Au bout de 4 kms, j'ai demandé à un VT-tiste et il m'a confirmé un rassemblement de trois mardésiens en train de bricoler dans la cote. Vu qu'il restait 2 ou 3 kms et que je ne suis pas le plus qualifié des trois en mécanique, j'ai décidé de mettre la plaque et rentrer .
Je confirme que la réparation a été longue car j'ai eu le temps de ranger le vtt, déguster les gateaux, boire un kir, déplacer ma voiture, lire les pubs, féliciter les organisateurs...

Je peux vous dire également que Christophe crève en silence car je ne l'ai pas entendu, à moins que je ne sois déja à ce moment la hors de portée de voix !!!!!!!!!!!!!!!!!??

Après analyse en famille du weekend prochain, je suis dispo vendredi pour la montargeoise. Je crois que c'est un départ groupé à 9h00, donc rdv vers 8h30 sur place pour les inscriptions.

Bonne semaine à tous

Et bon rétablissement à nos cascadeurs

Denis

Bonjour à toutes et tous
Sur le coup, vu la longueur des résumés, je me suis dit, je lirais cela ce soir.
C'est à la lecture du "je me dois de rétablir la vérité" que je me suis dit "Il y a anguille sous roche"
Bref, je ne reviens pas sur la rando ou les ravitos, top top, seul regret, manquait un peu de vin rouge avec la rilette / camenbert, surtout avec les cuves de vin à 10 mètres.
Arrive cette fameuse cote.
Je monte donc avec Denis, JM et Pascal derrière (ah oui, précisions, je pense que Denis est resté avec nous à défaut de mieux faire, faut dire aussi que nous étions sur le 40 et pas le 58)
Bref, nous montons : 25 km/h, puis 20, puis 15, puis 9 (là Denis me dit, "je vais m'abriter derrière toi"... oui car en plus du dénivelé positif assez prononcé, le vent est fort de face)
Je lui réponds "'si tu veux mais à cette vitesse cela ne changera pas grand chose"
Nous montons donc, non pas aux coudes à coudes mais cotes à cote.
Alors je ressens un flottement de l'avant et un bruit régulier (le silex planté dans mon pneu au touché de la route et la pression qui s'envole).
Je dis donc à Denis : Je dois être crevé.... lui file, pourtant j'avais bien les couleurs de Mardié (à oui Cyril, sans le précieux sésame, peu de chances que tu sois attendu (humour !!))
Je m'arrête donc, et les 2 collègues du bureau arrivent et m'aide.
A noter que pour bien utiliser la pompe de Pascal il faut avoir une bonne chambre et être adepte de la B.......ette... manifestement JM et moi même sommes peu performant !
Pascal n'a pas essayé... est un indice ?

 
La fin à trois, vent de face, JM en peu dans le dure (peut être aurait il du terminer en courant) !!

 
Voila la vraie vérité!
Bonne semaine
 
Christophe

Eh les gars si ma pompe ne vous convient pas  il faut le dire !!!
La prochaine fois j appliquerai ce que l'on appelle " l'esprit club"
Denis OK pour vendredi
Amène ta pompe!!!

Pascal

Et encore, nous aurions pu faire mieux car je n'ai pas dit que ceux qui ont crevé avec un silex, ou ceux qui ont fait la course dans cette dernière montée, auraient du prendre la côte à gauche.
Aucun risque de crevaison, car que de l'herbe et bon courage pour la course, j'avais tout à gauche !!!!
Je n'ai pas dit non plus que j'en ai aperçu quelques uns à pieds dans les bosses !!!
Enfin, heureusement que Luc à mal au dos.......
Doumé

Quelques photos à venir...
06112011170  06112011172 06112011173

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article