Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VTT Mardié

Il était une fois le Roc d'Azur 2015 ( @rocazur )

12 Octobre 2015 , Rédigé par VTT Mardie Publié dans #2015

Le groupe au départ du roc noir

Le groupe au départ du roc noir

Bonsoir,

 Il était une fois le Roc d’Azur...édition 2015 soit 32 ans après la 1ère (je vous laisse calculer l’année… :-) )

 Pour ce soir, je vais juste citer les 14 participants de cette belle aventure de 4 jours passée à Fréjus (dans le Var)… certains détails vous seront communiqués par ceux qui le souhaiteront

 Je commence par les 3 chauffeurs sans qui nous n’aurions pu parcourir les 950 km au départ de Mardié. Merci Christophe, Denis et Renaud.

1)    Christophe V, alias Steevy ou encore Go de l’événement qui, une fois de plus avait tout prévu pour que tout se passe pour le mieux et ce fut le cas du jeudi 8 octobre à ce soir 11/10… MERCI

2)    Denis, alias la Malice qui a su user de stratégies pour être le premier au mobile home…peut-être pour faire les lits à ses co-locataires… :-)

3)    Renaud, alias Cou d’acier mais aussi testeur officiel des nerfs de notre champion Cri Cri durant le trajet aller…pour le retour, je n’ai pas encore eu les échos...mais il semble s’adapter à tous types de reliefs et situations à risque.. :-) 

4)    Cri cri, alias Grincheux ou encore vert luisant ( photo à venir..:-)) qui sait mettre l’ambiance et ce dès l’aube (soit 6h30…) merci Cri cri, c’est grâce à toi que nous sommes rentrés plus tôt cette année… :-)

5)    William, alias Joyeux… ami vététiste Parisien hébergé pour les circonstances…qui a su s’intégrer au groupe… pour rassurer tout le monde, William a terminé le ROC aujourd’hui après 6h de course… il est dans le train du retour à cette heure-ci.. il nous remercie pour l’accueil !   

il souhaite progresser dans les descentes, je lui ai communiqué quelques noms… :-)

6)    et  7) Thierry et Romuald, alias Chouchou et Loulou (cf. photo à venir mais je vous laisse deviner qui est qui)..Thierry aurait pu également s’appeler « attrape moi si tu peux » et je parle cette fois de ces qualités sportives…

8)    Hervé alias « attache rapide », ici encore, attendez de voir les photos, vous découvrirez ainsi comment il a su tester notre esprit club.. :-)

9)    Bernard alias le Breton (facile !).. je ne parle pas de son sens inné du partage du beurre salé au petit déj…ni du dessert « la petite Bretonne »…il partage également sa bonne humeur et sait motiver les troupes, notamment ceux qui ont du mal à monter.. :-)

10)  Valentin alias l’étudiant et fiston de Steevy…qui sait gérer son temps et nous rappeler que nous avons un jour été comme lui : non, pas sportif mais tout simplement « jeune ».. :-)

11)  Fifi alias puissants mollets…  c’est lui qui a les plus gros sans aucun doute ! .. :-)

12)  Elisabeth alias la masseuse ou encore la fée du logis ou encore l’adjudant de compagnie… :-) c’est aussi ma sœur, je ne peux en dire plus car je ne serai pas objectif et je ne peux m’exposer à des représailles… :-)  Merci Frangine, même pas mal grâce à tes massages..

13)  Seb alias le cuistot mais aussi le mécano…bravo pour ta gestion des repas Seb, impressionnant de facilité ! MERCI Seb, comme d’hab..

14)  Moi, je laisse mes compagnons d’aventure se charger de son pseudo…je leur fais confiance, ils vont trouver...j’espère juste qu’ils se souviendront que j’avais annoncé du soleil dans le Sud… :-)

 Merci à tous pour les bons partagés… et vivement vos retours et commentaires pour celles et ceux qui auraient pu/voulu venir, ..... mais récupérez un peu… :-)

 Bonne semaine !

 JM

de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !
de vrais sportifs !

de vrais sportifs !

la tension migratoire!

Je vous rassure tout de suite, l’ambiance au sein de la  meute mardésienne n'a souffert d'aucun maux et la tension sus-nommée n'était ni au sein du groupe, ni liée au déplacement dans le var!

Tout d'abord Merci à Steevy, qui bien qu'encore en rodage avec sa nouvelle voiture, a organisé de mains de maître ce petit W-E varois.
Oui un grand merci à toi qui a su repartir au mieux les effectifs au cours du WE, en mettant Cri-Cri dans la voiture de mon père, à qui je vais rendre un véhicule au siège passager totalement dépouillé!
Merci à l'esprit club incarné par notre président JM, allias Chuck Norris , qui, dans un élan de générosité sociale exacerbée,a accueilli notre bonne poire William! Cet éternel assisté de la vie, doit maintenant être en train d'appeler JM pour savoir où et à quelle heure il doit rendre son vélo de prêt et à qui il a bien pu emprunté cette fichue pompe.
Merci à Seb également (baffologue de métier), qui s'est évertué une nouvelle fois à nous nourrir copieusement sans aucun compromis sur la qualité.
Merci à notre diététicien Bernard, qui a su nous expliquer, avec un précision chirurgicale, que l'énergie dans l'effort nous était apportée par les repas de la veille et que, s'il ne souffrait pas d'une hypersystolie congénitale, il nous pourrirait encore bien plus qu'il ne le fait déjà.
Merci à Wazeman, qui a su trouver une boulangerie en un temps record, et me guider à chaque rond-point pour donner la bonne direction à prendre quand mon gps changeait d'avis sur la direction à prendre!
Merci à Elisabeth, Fifi et JM qui ont su, à coup de massages et de médoc, me doper suffisamment pour finir dignement les 2 randos auxquelles nous étions inscrits.
Merci à Thierry et Valentin, de nous rappeler que le VTT, ça peut être aussi du sport.
Merci à Hervé, maniaco-sympatique, qui me pardonnera, j'espère, mes écarts de conduite sur les 43 consignes d'utilisation de la remorque de son frère et à qui je suis redevable maintenant, d'un écrou antivol encore en ma possession.

Parlons sport (un peu)

Les 2 randos auxquelles nous étions inscrits, étaient le mid roc le vendredi (38kms) et le roc noire le samedi (50kms). Je rappelle donc à notre ami CRI-Cri, que nous avons fait 1900kms en voiture pour faire 88kms de vélo, lui qui nous parlait de bilan carbone et d'impact sur l’environnement sur une future proposition de randonnée.
Le départ était le seul moment où nous étions tous ensemble. il faut avouer que la rudesse de l'effort, les pentes et dénivelés sévères imposent un rythme à chacun bien différent que ce soit dans les montées... ou les descentes.
Vendredi, j'ai donc, comme beaucoup, géré mon effort. Si les démarrages se font sur le plat pendant 6 à 10 kms, lorsque la montagne se présente à nous, elle fait mal aux jambes. Dans la var, il n'y a pas de pente douce, tout est abrupt : les montées, les descentes et les conducteurs !. Pour ma part, si les montées me sont pénibles, les descentes vous font oublier le labeur et c'est vraiment un plaisir que de "surfer" sur les ornières, cailloux, rochers assez techniques qui jalonnent le parcours.
J'étais d'ailleurs certainement encore dans ce sentiment d'extase, lorsqu'à 500m de l'arrivée du mid roc, sur le plat à 20-25km/h, mon vélo s'est épris d'un filet en plastique qui bordait le seul passage sec le long d'une grosse mare de boue. S'en est suivi une bonne roulade du cycliste avec une douleur que je situe sur l'instant aux cervicales. Un mec de l'organisation, à scooter, me demande si je vais bien et me conseille de me rendre au poste médical à droite à l'arrivée.
Devant la récurrence des incidents, les filets en plastique auront fait place le lendemain à des barrières métalliques.

Je ne tarirais pas d'éloges concernant la prise en charge des victimes en pareil circonstance et conseillerais même à d'autres, une chute même légère afin de bénéficier, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie d'un tel secours .
Je ne rentrerai pas dans les détails puisque selon l'adage de Cri-cri : "ce qui est au Roc reste au roc" mais sachez tout de même que la position était des plus confortable et l'assiduité du médecin dans sa volonté à vouloir réduire mes tensions musculaires au niveau du cou générait de nouvelles tensions... moins musculaire cette fois. une sorte de migration de la tension en fait. (d'où le titre)
 La médecine progresse tous les jours, j'en ai eu la preuve samedi dernier! C'est presque miraculeux.

Après les palpations de l'ostéopathe (au niveau du cou je précise pour les esprits déplacés) , et les nombreux massages prodigués, la douleur était toujours présente bien qu’atténuée. Le paracétamol, les huiles essentielles et le décontractant musculaire feront le reste et me permettront de prendre part à la rando du lendemain.

Ce roc noire, je ne voulais pas la louper. C'était un peu le défis lancé quelques année plus tôt (20 ans avec des copains d'armée) que l'on s'était juré de faire pour nos 40 ans! C'est maintenant chose faite.


Elle a cependant bien mal commencé cette rando, puisque 2 kms après le départ, Hervé pète sa chaîne. Steevy, Chuck, WazeMan, Bernard et moi-même nous arrêtons. Cricri et Valentin sont déjà loin. Bernard intime l'ordre à Fifi et Denis de continuer. Le temps pour moi de pisser (8 minutes!) et Bernard estime qu'il sont suffisamment nombreux pour gérer le problème. Nous repartons donc ensemble mais le gros de la vague est passé et les embouteillages se succéderont à chaque grosse difficulté. Un petit coup de cul dans les racines que je veux passé sur le vélo au redémarrage me vaudra une nouvelle chute, presque à l'arrêt et sans gravité, la dernière pour ma pomme.

S'en suit les premières vrai difficultés où chacun prend son rythme : je ne reverrai plus Bernard avant le bungalow !

La douleur au niveau du cou s'estompe avec les kilomètres. Je retrouverais Fifi et Denis un peu plus tard avant de les lâcher au cours d'une descente. JM revient sur moi dans une montée interminable qu'il finira, lui, à vélo.

On se retrouve au ravito juste en haut, où il luttera quelques instants avec des crampes. Nous repartons ensuite ensemble mais je ne le suis pas dans les montées.

Une fois sur le plat, le rythme revient et je file vers la base, où JM nous attend, à 1 km de l'arrivée pour faire une arrivée groupée.

Quelques minutes s'écoulent avant l'arrivée de Christophe et Seb et nous finiront sur la ligne à 4 : sympa .

Valentin est là depuis 1h15 et nous attend toujours.

Les suivants arrivent également. Tout le monde est bien là sauf...Wazeman, qui a cassé sa patte de dérailleur au 35ème kilomètre et est rentré au bungalow.

 

Ca y est, c'en est fini du roc ! Ce fût réellement une chouette aventure !

 

Merci à tous pour tous ces bons moments et je vous rappelle que le 26' n'est pas mort. Les nombreux ennuis techniques qui n'ont affectés que des 29' en sont la preuve !

 

Renaud

le roc c'est ...
le roc c'est ...
le roc c'est ...
le roc c'est ...
le roc c'est ...
le roc c'est ...
le roc c'est ...

le roc c'est ...

Salut à tous
 
Pas mal les résumés – j’attends celui du G.O pour voir si il n’y a pas quelques éléments à ajouter en sachant que , comme l’ a  bien rappelé notre ami  patrovit et selon l'adage de Cri-cri : « ce qui est au Roc reste au roc »
 
Super moment passé tous ensemble avec une seule envie commune : se faire plaisir. Presque des vacances avec un thermomètre à 25°C.
 
Pour Hervé et  avant d’oublier,  le site à retenir avatacar.com trouvé sur le salon du Roc. Bon rapport qualité/ prix sur porte vélo .
 
Ps : je confirme : toujours propriétaire d’un 26 pouces, je n’ai fait aucun réglage pendant les 2 jours.
 
Portez vous bien !
 
Denis

 

un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !
un bon roquien est aussi un bon mécanicien !

un bon roquien est aussi un bon mécanicien !

Salut à tous,

Bien remis ?

Merci  tous, c'était un bon week-end sympathique et tout particulièrement à Gentil Organisateur,  à Notre cuisto-mécano champion de l'assistance rapide (, quelle polyvalence !!!! ) et JM pour la logistique des pièces de vélo. Quel esprit club :-)   
Cricri, ton réveil matinal m'a manqué ce matin, reste comme ça, trop cool !!! J'aurais juste aimé voir ma tête.
Renaud merci pour ton résumé exhaustif  :-D       j'ai bien peur que tu te sois fait "virusser" par les marseillais de 18 consignes hier midi, je suis passé à 43, sans t'avoir revu ..... c'est le risque du sud et ne t'inquiète pas pour le cadenas je te pardonne ton inattention,
tu avais encore la tête .... dans le poste de secours !!! Je n'en dirais pas plus tu as presque tout dit. Je pensais que tu comprendrais que je préserve une certaine harmonie familiale.

Quant au ROC, il faut reconnaître que c'est quand même un Très grand rendez-vous, même si j'ai préféré les descentes techniques de la ROC noire ( et ma condition physique ) de l'an passé, avec une fin qui fût difficile cette année. J'ai mis à disposition les photos, je pense qu'elles seront très vite publiées su le blog.

Bonne semaine à tous et à bientôt.

 

La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !
La troupe des roquiens mardésiens !

La troupe des roquiens mardésiens !

Bonjour à toutes et tous

JM a débuté la valse des CR, Renaud, Denis ont continué... j'attendais avec impatience de lire celui de Cricri ou Bernard, mais rien... probablement parce que comme il dit, "ce qui se passe au ROC, reste au ROC" !
        Et bien non, il faut tout de même lâcher quelques anecdotes savoureuses.

Mais avant que le nombre d'amis qu'il me reste ne diminue fortement, je vais commencer par quelques remerciements.

Le premier à Seb - Le petit mais néanmoins costaud (sur un vélo) Seb - Sur qui je me suis totalement reposé pour la gestion de presque tous les repas (sauf 1) - Bon, copieux et pas cher - 22 euros les 8 repas... qui dit mieux... et en prime, comme je lui avais demandé (privilège du Go apprécié de tous) : 2 fûts de bière !

Le second pour JM qui pour le coup est mon second - Vous savez, un peu comme le petit mousse sur le bateau sur qui on peu compter !

Ensuite à Elisabeth, qui à fait preuve de tempérament pour masser la troupe mais aussi mettre un peu d'ordre ou d'organisation certaines fois

A Thierry, qui est parvenu à suivre le fiston durant les 53 bornes (à moins que ce ne soit le contraire) à tel point qu'ils ont franchi la ligne à 1 seconde d'intervalle, respectivement à la 110 et 111 ème place sur.....................2375  (excusez du peu) qui l'ont franchi cette fameuse ligne- Ta présence aux cotés de Valentin m'était rassurante !!

A Renaud et Denis qui ont pilotés les voitures pleines de sacs, nourriture, vélo et VéTéTistes... mais ne m'ont pas attendu sur le retour -> Prochaine rando, vous vous en souviendrez !

Encore à Denis qui nous a sponsorisé avec son auto limitant ainsi le budget transport (Denis pour la commission, je t'envoie un RIB)

Enfin, un grand merci à la bande  Bernard (docteur House), Hervé (Hutch), Romu (Maniaco maniaque), Cricri (le ver luisant), Fifi (discret), William (l'original) et Valentin (le fiston qui n'attend pas son père).

J'ai passée un excellent week end avec de belles rigolades et tout de même un peu de sport.



Les présentations étant faites, passons aux choses sérieuses.

Jeudi; 7h05, je suis en retard de 5 minutes, je reçois 10 SMS en rafale de tous les gars.... bonne nouvelle, ils ont leurs portables avec eux.
Les vélos sont chargés, les sacs aussi, à 15 nous décollons, direction Fréjus, 880 km plus loin.

2h plus tard, Renaud mets le clignotant à droite sans prévenir, ouf je le vois... le convoi stoppe sur une air d'autoroute -> Pipi et café !
        On a fait 2 h et 200 km... les vieux VéTéTistes ça fait beaucoup de pauses !

Nous poursuivons et arrivons à l'air de repas, un self sur un parking Leclerc.
SEB met un antivol de moto, version 20 mm autour de ses roues pendant qu'un taré tourne musique à fond dans sa laguna de 1983, toutes fenêtres ouvertes autour de nous.
Au moment de partir, oups, ou sont les clefs ? Pendant 1 minutes, Seb se dit  "le roc sans la roue avant ça va être chaud"

Le convoi poursuit  - Plein d'essence, repause pipi, puis direction Fréjus pendant que JM, Hervé et moi récupérons la masseuse à La Ciotat... Là JM nous fait le coup du plus beau pays du monde, des cigales (qui chantent pas il fait pas encore 24°), du RCT, et blablabla....

17h00, tout le monde récupère ses plaques - Nous croisons Schurter, Thomas Dietsch (excusez les fautes de nom) et d'autres gars appelé aussi Elite !!

18h00, installation aux mobil homes et répartition des chambres.
Cette année j'avais fait des couples... Suffit de voir les photos qui seront sur le blog
Thierry et Romuald -> Jeunes mariés encore en lune de miel
Cricri -> Jeune divorcé en recherche de conjoint homme ou femme, peu importe, mais petit gabarit pour rentrer dans le sac vert qui lui sert de lit
Renaud et Fifi ainsi que Seb et Hervé -> Un petit et un grand;.. parait que c'est plus pratique
Bernard et Denis -> Un docteur et un malade qui revient de l'hôpital (chute aux cadoles et qui va bientôt y retourner... lire la suite)
JM et sa soeur -> JM est jaloux, pas de partage
Et enfin moi, seul, en attendant Valentin.. des fois qu'il aurait une étudiante avec lui... faut pas déconner, le roc c'est du sport !

Bref, un bon repas, une bonne nuit

Vendredi, 7h00 Cricri sonne le glas pour un départ de rando à 12h45 !!!

Tout le monde est debout et déjà Bernard est à fond, il prépare le spad, vêtements et aliments !
Pendant que les autres flânent et vont au salon.

11h30 nous voila de retour, un bol de riz et un fruit pour certains... deux bols, du fromage, du pain, des fruits pour d'autres et nous voila sur la ligne de départ du Mid Roc

Programme : 38 km et 700 m à gravir

Dés le départ, nous passons dans une mare de boue de 50 m, puante à souhait qui nous rappelle l'odeur des putois, mais sur le porte bagage
Le départ à changé, et après 6km, débutent les premières bosses...
Ici une bosse se monte tout à gauche et 8km/h (pour beaucoup) est le pic de vitesse.
Cricri est parti comme une balle...
Après 10 km, premier ravito, Thierry, Romuald, Seb et moi le rattrapons
Le Cricri agacé repart sans quasi s'arrêter... fini nous ne le reverrons plus.

Nous poursuivons en petits groupes (Thierry, Seb, Romuald) puis moi puis Renaud, Fifi, Bernard et Seb.

S'en suit des descentes techniques et peu reposantes (mais on aime ça) car il faut être vigilants à chaque instant, puis des bosses ou cotes, certaines fois à plus de 20% qui piquent un peu.

Après 38 km, finalement 763 m et 2h55, nous arrivons, sans oublier de passer dans la soeur jumelle de la marre de boue du départ, mais coté arrivée.
C'est facile de rester sur son spad à cet endroit, il suffit de suivre les traces des autres.
C'est là que l'acrobate Renaud a voulu tester ses talents et s'est ... comment dire... lamentablement écrasé au sol après avoir accroché le filet qui délimite la piste !
Heureusement le Renaud est costaud, c'est pour cela qu'il fait du vélo... !!


Le Cricri est déjà là depuis longtemps, mais il fait la queue au lavage vélo, alors que nous avions repéré qu'il y avait un jet au camping.
Bila : Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Nous arrivons et sommes propres bien avant le Cricri qui doit encore à cet instant faire la queue au lavage vélo...


Durant la journée JM fait un peu de vélo... il décide de monter la fameuse cote du camping en reconnaissance... pour rien, car le lendemain nous restons en bas
        Le Varois est certes vantard mais pas très observateur... suffisait de lire les panneaux !!


Le soit, bière, repas diététique et calorique, massage, branchage, bricolage pour Cricri, Thierry (comme aux Cadoles), et Bernard qui passe en pneu course à  la place de ses pneus tout neufs de 10 ans.

Samedi, à .............. 6h45.......... réveil Cricri.
Petit dej, préparatifs et nous voila dans la première vague du roc noir (4 vagues de 800) en seconde ligne... cool !!
Nous nous passons le mot -> On reste groupé pour rouler ensembles !

Départ à 10h15
Valentin part comme une balle ... premier virage je le vois , il est dans les 50
Thierry suit
Cricri... pas vu !
Nous sommes dans les 200, nickel

Arrive une passerelle, nous avons bien fait....................2km
Vlan, Hervé casse sa chaîne
Bernard, Fifi, Denis, Renaud filent

JM, Seb le bricolo cuisto, Romuald et moi restons avec Hervé le temps que Seb répare la chaîne
Les 800 gars passent
La moto balai passe
Puis plus rien... 15 minutes s'écoulent et nous repartons
Un commissaire veut nous sortir du circuit pensant qu'on a rien à y faire !!!! C'est dire

Je passe devant et accélère
Dans un virage je manque de filer tout droit et me prendre un ruban bleu tendu en travers;.. oups
Je me remets derrière et décide de suivre, c'est plus prudent
4 km plus loin, un virage serré à passer et 10 minutes de bouchon
Re 4 km plus loin, une bosse à passer et re 10 minutes de bouchon
Etc...

S'en suivra plusieurs passages en descentes ou nous devrons patienter, pendant que dans les montées et passages plats (peu en fait...) nous doublerons de nombreux concurrents;
Hervé paye de son acide lactique son bris de chaîne... nous roulons plutôt vite pour revenir sur les 4 autres... ça pique les cuisses !

Arrivé au 3 ème ravito (sur 5), Denis, Fifi, Renaud sont là... Bernard a filé, une urgence

Alors que JM va partir, je lui dit "attends je te filme avec la gopro)
Oui, bien j'ai filmé JM pendant 5 secondes... le temps qu'il baisse sa tige de selle et adios !

Heureusement, dans le faux plat qui suit, juste avant le Bougnon (cherchez col du Bougnon sur youtube), je le rattrape et l'atomise (si on peu dire ça JM...)
Puis nous montons le Bougnon ensembles à .... 5 km/h... bizarrement le président ne dit pas un mot.

Un peu plus loin, nous mettons pied à terre, trop de monde dans une bosse sévère... les crampes arrivent.
Nous sommes quasiment tous touchés.

Là va falloir gérer, reste une grosse bosse (la cote de la dalle) et 20 km.

Dans la descente, Seb et moi rattrapons Fifi et Denis qui avaient filé au ravito.
Denis à le dos tout marron... sympa la nouvelle déco, spécial vol plané par dessus le spad -> Et hop, re ostéo !!
Romu suit.
Nous les passons et alors que la descentes est fini, Romu simule une chute !
Romu, si tu voulais rentrer par la route (nous sommes à St Raphaël) et longer les plages de sables par la piste cyclable parce que tu avais des crampes, tu n'étais pas obligé de coucher ton spad comme un cascadeur couche sa monture dans un western !

Je poursuis avec le petit Seb.
Il est certes petit le Seb, mais purée est costaud... il me place des accélérations dans toutes les bosses, et je m'emploie pour le suivre.

Nous rattrapons les randonneurs de la rando déguisée.
Je vois un gars qui a crevé et qui change sa chambre
Elle est bleue. Je lui lance "ton vélo aussi est déguisé"
Et vlan, je file dans les buissons sous les rires des gars qui me suivent...

S'en suit le retour par le chemin des douaniers à la queue leuleu puis arrivée ou JM et Renaud nous attendent, ou nous passons tous les 4 ensembles la ligne
Valentin est là depuis 1h20

Denis, Fifi, Hervé arrivent juste derrière.

Nous avons fait 57km, 1110 m positif et 4h00 de vélo.

Sous un beau soleil... Nous sommes tous heureux de finir.

Comme dit Bernard, Le roc on est content d'y aller, content d'y participer et content de le terminer.

Le soir, chargements des vélos, Romuald comme tout le long du WE installe 4 antivols et 4 couches de protection... on ne sait pas encore pourquoi.
Puis il accroche la remorque à notre mobil home, Hervé la sienne à la mienne... un peu stressé les garçons.
Balade de 2 h au salon puis retour camping pour le repas

S'en suit le vidage des fûts de bière puis un bon petit repas équilibré à base de pizza / glace !


Le lendemain, Dimanche, réveil Cricri à 6h30 !!!
Une semaine de plus et on se lève à 5h00.

Au moment de partit, ma remorque fait du bruit... mince syndrome Doumé
Le pneu droit est cuit !
Installation de la roue de secours puis Go to Mardié ou nous arriverons tous vers 18/19h

Nous sommes tous en un morceau, avons fait 90 km de VTT et 2000 m de dénivelé pour la seconde année.
Pour des Orléanais, sommes contents, vu le nombre de gars (et quelques filles) qu'on double, c'est finalement pas si mal.

Encore un super WE avec un bon groupe de cycliste qui ne se prennent pas au sérieux...

Bonne semaine

Christophe

Le roc ont est content d'y aller
Le roc ont est content d'y participer
Le roc ont est content de le terminer !

VTT Mardié

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article